vendredi 31 décembre 2010

Bonne année 2011..


Je vous souhaite à tous et toutes une merveilleuse année 2011. Qu'elle vous apporte le meilleur et tout ce que vous désirez sans oublier une excellente santé.

mardi 28 décembre 2010

Challenge Ballade en italie / Giro in Italia



Nane nous propose sur son Blog "Aux Bonheurs de Nane" un nouveau challenge auquel je ne peux résister vu qu'il parle de la partie de moi  qui vibre au son de la melodieuse langue italienne , de sa gastronomie et de mes racines.

Voici la presentation de Nane ( pour en savoir plus c'est ici )

L’Italie, la dolce vita, mes racines, une langue si mélodieuse, parler avec les mains, la gastronomie italienne, les couleurs, les saveurs, la littérature italienne -méconnue me semble-t-il (en tous cas par moi, c’est sûr !)- et tutti quanti !


Voilà ce que je vous propose du 8 décembre 2010 au 9 décembre 2011 : une ballade en Italie ! Au programme :

- lire au moins 1 livre d’un auteur italien (peu importe qu’il se déroule en Italie ou pas)

- lire au moins 1 livre dont les héros sont italiens et/ou dont l’action se déroule en Italie

- regarder un film italien (réalisateur italien ou se déroulant en Italie)

- cuisiner un plat et/ou un dessert italien

Va bene cosi ?

Je m'inscris donc avec grand plaisir à ce challenge et je vais tenter de lire Cuore de De Amicis en italien autrement j'ai le desert des tartares dans ma PAL.

Challenge Fins du monde


En 2011, le Dragon Galactique organise son propre challenge. Il aura pour thème, les fins du monde, l'Apocalypse, les cataclysmes, la destruction de l'homme, la survie dans un univers post-apocalyptique.



Tigger Lilly nous propose donc de partager, à partir du 1er janvier 2011 jusqu'au 31 décembre 2011, cet intérêt pour le genre post-apocalyptique, ou tout au moins le découvrir si on est novice en la matière. Dans tous les cas, ce ne sera pas perdu car il paraitrait que l'on nous annonce la fin du monde pour décembre 2012, autant se préparer. Quoi de mieux que de lire des bouquins sur le sujet ?
Le challenge est aussi ouvert aux amateurs de bandes dessinées, mangas et comics.


Différents niveaux pour ce challenge :


• Catastrophe naturelle : 1 livre/BD post-apo


• Guerre bactériologique : 3 livres/BD post-apo


• Hiver nucléaire : 6 livres:BD et +

Pour en savoir plus : ici

Comme j'ai quelques livres traitant de ce sujet dans ma PAL je vais donc m'inscrire pour le niveau Guerre bactériologique et tenter de le réussir en lisant : Je suis une légende, La route et Cellulaire

Merci à Tigger Lilly pour l'organisation de ce challenge.


lundi 27 décembre 2010

La mort dans les bois - Tana French


Un soir d'été, alors que tous leurs camarades ont déjà regagné leurs maisons pour le dîner, trois enfants ne ressortent pas des bois sombres et silencieux où ils ont passé l'après-midi. La police finit par retrouver un seul garçon, indemne mais terrorisé, agrippé à un tronc d'arbre, les chaussures emplies de sang. Il ne se rappelle rien. On ne retrouvera jamais ses deux amis. Vingt ans plus tard, Rob, l'unique rescapé devenu inspecteur de police, se garde bien de dévoiler son passé, même à son entourage le plus proche. Mais une fillette est assassinée, comme offerte en sacrifice sur un autel celtique, dans ces bois de la banlieue de Dublin qu'il traversait après l'école. Tandis qu'il se précipite sur les lieux pour essayer de résoudre ce crime atroce, il est assailli par des lambeaux de souvenirs qui le hantent encore. Un thriller psychologique remarquablement abouti, qui explore la noirceur tapie sous les vies ordinaires.

Éditions France Loisirs (2009)
636 pages

A propos de l'auteur : ici

Mon avis :

Une histoire qui commence par un crime monstrueux , une adolescente est retrouvée morte assassinée sur un autel sacrificiel sur une chantier de fouilles. Rien de très original à la base, un crime comme on en a lu tant d'autres, la seule différence est que 20 ans plus tôt 2 enfants ont disparus au même endroit, qu'ils n'ont jamais été retrouvés et que le jeune garçon qui fut le seul et unique rescapé, et qui ne se souvient de rien à propos de ces moments là est l'inspecteur chargé d'élucider ce crime. Y a t'il un rapport entre les deux affaires, quel sera l'impact de l'histoire antérieure de Rob le policier sur l'enquête? c'est un peu tout  cela qu'on nous donne à suivre dans ce livre.
Rob mène l'enquête avec Cassie, jeune inspectrice qui a un passé difficile également, et avec Sam dont l'oncle est un personnage important politiquement.
Tous les personnages que l'on croise dans l'intrigue ont une histoire soit douloureuse, soit difficile, soit honteuse et les inspecteurs auront fort à faire pour démêler l'écheveau des présomptions et des certitudes concernant les culpabilités diverses.
J'ai beaucoup aimé la façon dont Tana French mène son enquête, la façon dont elle amène les évènements, le suspens grandit au fur et à mesure des pages et on ne réussit à aucun moment à deviner l'issue finale de l'enquête concernant le meurtre de Katy. Les évènements s'enchaînent, les situations se croisent, les relations entre les différents personnages évoluent et on est embarqué dans une histoire vraiment intéressante.
En résumé.. j'ai beaucoup aimé le livre, l'histoire et la façon de  conduire l'intrigue par l'auteure,  seule la fin m'a un peu laissée sur ma faim.. je pense qu'une suite serait la bienvenue car une des deux intrigues n'a pas été résolue.

mercredi 22 décembre 2010

Emily The Strange - Rob Reger



Emily est frappée d’une vilaine amnésie et ne se rappelle même plus son prénom. Chassée par les policiers de la décharge de Blackrock, elle trouve refuge dans le café El Donjon tenu par Raven, une fille du zinc on ne peut plus bizarre… Sous la forme d’un journal intime émaillé de dessins rouges et noirs, elle suit lentement des indices qui pourraient lui révéler son identité, et découvre une mission secrète qu’elle devra accomplir…



A propos de l'auteur : ici

Éditions Michel Lafon (jeunesse) (2010)
252 pages

Mon avis

Autant le dire de suite, j'ai adoré ce livre.

Il faut dire qu'a force de lire de bonnes critiques de part et d'autre, j'ai eu très envie de le lire aussi car je suis très curieuse de nouveaux styles, de nouvelles approches littéraires.
Ce livre est un petit bijou, tant par son histoire qui part dans tous les sens, que par ses personnages qui sont tous extraordinaires et absolument pas banaux du tout.
En fait il s'agit de l'histoire d'une petite fille de 13 ans qui arrive dans une ville inconnue (Blackrock)  avec une amnésie sévère car elle ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de son origine, ni de ce qu'elle est venue faire dans cette ville.Tout ce qu'on sait d'elle au départ est donné sous forme d'une liste ( Oui Emily est une grande fan des listes, elle en parsème son cahier sans arrêt ).
Je crois que je ferais mieux de prendre des notes, parce qu’il m’arrive

un truc super bizarre. Je ne sais plus :

1. comment je m’appelle,

2. comment s’appelle la moindre personne autour de moi,

3. où je suis,

4. comment je suis arrivée ici,

5. où j’habite,

6. l’âge que j’ai,

7. tout ce que j’ai fait depuis que je suis née,

8. si je suis plutôt amie des chats ou amie des chiens,

9. si je crois vraiment que les gens sont soit amis des chats,

soit amis des chiens,

10. ce que j’aurais trouvé sur les six premières pages déchirées

de ce carnet,

11. pourquoi je suis dans un tel état,

12. combien de temps ça va durer, ni…

13. ce qu’il faut que je fasse.

 
Par contre, voilà ce que je SAIS :

1. je suis humaine,

2. je suis une fille,

3. je porte une robe noire,

4. je porte des collants noirs,

5. j’ai de longs cheveux noirs,

6. apparemment, j’aime le noir,

7. j’ai marché dans du chewing-gum il n’y a pas longtemps,

8. j’ai la peau tellement pâle que les bleus sur mon bras gauche

se voient énormément,

9. j’ai un carnet, un stylo, un lance-pierre, point barre,

10. je suis gauchère,

11. je parle l’anglais,

12. la Terre est ronde et tourne autour du Soleil.

13. apparemment, j’ai un faible pour le chiffre 13.
A partir de la on suit son parcours pour comprendre qui elle est et quelle est sa mission dans cette ville
 
Les personnages qu'elle rencontre ont tous quelque chose de fantastique et petit à petit elle découvrira qu'ils sont tous liés à sa vie d'avant.

Il y a Raven la serveuse du bar où elle atterrit, très bizarre et peu bavarde, les 4 chats qui s'attachent à elle et qui la suivent partout, le conseiller municipal Schneider qui la protège, et également toutes les personnes qui gravitent dans l'univers du bar El Donjon, les joueurs de Calamity Poker tels que Attikol et Ümlaut mais aussi Jakey le jeune garçon capable de lire dans les pensées.

L'histoire est farfelue et très originale, écrite sous la forme d'un cahier type journal intime par l'héroïne qui pense se prénommer "Earwing" avant de découvrir que son vrai prénom est Emily. Le suspens est vraiment très prenant car à aucun moment on ne devine la fin de l'histoire et il faut attendre les dernières pages avec la lecture des pages manquantes du journal d'Emily pour comprendre vraiment le fin mot de l'histoire.

De plus le livre est très beau, tant par sa couverture qui est très intrigante que par son contenu avec toutes ces illustrations, ses reproductions de lettres manuscrites qui ont un grand rôle dans l'histoire.
Le seul reproche que je ferai est lié à la tranche du livre qui est très rigide et qui a tendance à s'abîmer beaucoup quand on force un peu pour ouvrir le livre.

Pour résumer donc.. ce livre est un coup de coeur pour moi.. et je le recommande vraiment à tous ceux qui aiment les histoires un peu loufoques et à grand suspens.

lundi 20 décembre 2010

C'est lundi ! Que lisez-vous ? (1)


Aprés avoir vu cette page sur de trés nombreux blogs j'ai eu envie de rejoindre l'idée lancée par Mallou car je la trouve trés sympa et elle  permet de se rappeler de nos lectures (car avec l'age j'ai tendance à oublier ..lol) et de faire un résumé de notre semaine litteraire.
Donc pour la premiere fois je vais répondre aux questions posées :
Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ?

Je n'ai pas lu enormement de choses mais que des livres qui m'ont plu:
1/ Double faute de Lionel Shriver
2/ Emily the Strange de Rob Reger
Et j'ai toujours en cours: la mort  dans les bois de Tana French.

Qu'est-ce que je lis en ce moment ?

Je viens de commencer : la double vie d'Irina de Lionel Shriver pour le partenariat Livraddict

Que lirai-je la semaine qui vient ?

Je voudrais lire : Les murmures du tombeau de Patrick Lambert et Ciel de Cendres de Maud Tabachnick que mes enfants m'ont rapporté dédicacé de la soirée litteraire en aôut à Cassis.
Et vous, que lisez-vous ?

dimanche 19 décembre 2010

Grand concours de Noel par Lilie

Le lien pour le concours c'est: ici

C'est super sympa ces concours.. même si on gagne pas ça mets un super peps...donc un grand merci à Lilie pour avoir organisé ce concours trés chouette.

Relooking du blog par Cyrielle.

Juste un tout petit mot pour vous présenter le nouveau look de mon blog..Ceux qui ont l'habitude de passer ici pourront remarquer que le titre et la photo de présentation ont changé.
En place et lieu du titre , on trouve maintenant une superbe bannière et celle ci est l'oeuvre de ma fille Cyrielle, quant à la nouvelle photo elle porte une trés jolie calygraphie reprenant mon pseudo préféré.
J'espère que ce petit relooking vous plaira... moi ça me plaît beaucoup.. beaucoup et je remercie énormément ma fille pour tout ce trés joli travail..

vendredi 17 décembre 2010

Double faute - Lionel Shriver



Un soir, à New York, lors d'un match de tennis improvisé, Willy rencontre Eric. Elle est joueuse professionnelle, battante et accrocheuse, il est tennisman dilettante mais étonnamment doué. Entre eux, c'est le coup de foudre. Ils se marient. Et les difficultés commencent. Car la douceur des débuts dans l'Upper West Side fait bientôt place à la compétition. Une rivalité professionnelle et amoureuse acharnée, jusqu'à l'ultime balle de match, ce moment décisif où aucune faute n'est plus permise et où Willy aura à faire un choix crucial.


A propos de l'auteur : ici

Editions Belfond (2010)
452 pages

Mon avis:

Une auteure inconnue pour moi ( et oui Lionel est un prénom féminin), un sujet intéressant mais qui ne m'inspirait pas forcement, traitant de tennis qui n'est pas un sport qui me passionne beaucoup et au final un très bon livre que j'ai découvert et lu en peu de temps car malgré ses 452 pages l’histoire nous emporte avec elle.



En résumé, comme le dit la 4 ème de couverture, il s’agit d’une histoire d’amour qui devient une histoire de rivalité tant sportive qu’amoureuse et c’est là que l’auteure a su nous emporter dans le tourbillon qui alimente la vie de Willy et d’Eric après leur mariage.


C’est aussi l’histoire d’une tenniswoman très douée, ambitieuse et acharnée à progresser dans le classement (un peu compliqué pour qui ne connait pas grand-chose au tennis) et d’un jeune tennisman surdoué qui progresse de manière fulgurante pour parvenir dans le top 100 des meilleurs joueurs du monde. C’est cette progression inouïe qui sera à la base des dissensions qui se produiront dans le couple formé par Willy et Eric et qui les conduira dans les méandres noirs et difficiles de la rupture en passant par des moments éprouvants, émouvants et dramatiques.


Les personnages sont intéressants car ils ne sont ni sympathiques, ni antipathiques totalement.


Willy est une jeune femme totalement passionnée par le tennis, elle en a fait sa vie et consacre tout son temps à se surpasser pour progresser dans le classement. Au moment de sa rencontre avec Eric elle est dans le top 500, tandis que lui est très loin dans le classement mais elle comprend très vite qu’il a un potentiel exceptionnel et que celui qui devient son mari est un génie dans le milieu tennistique.


Au fur et à mesure du roman on suit donc les progressions sportives du couple et leurs conséquences sur leur vie quotidienne. On voit les relations se désagréger au fur et à mesure qu’Eric progresse, rejoint et dépasse Willy.


Eric justement, est un surdoué, simplement il est conscient de ses capacités, n’a peur d’aucun adversaire, n’envisageant même pas la possibilité de perdre.. tout ceci fait de lui un extraterrestre dans le milieu du tennis car sa marge de progression est stupéfiante.


Evidement ceci se fait au détriment de son couple car Willy ne supporte pas cette situation, devenant aigrie, dure, méprisante, jalouse et même violente car sa détresse est terrible. Eric, avec son détachement et son égoïsme ne comprend pas l’attitude de sa femme et tout en l’aimant vraiment ne peut pas la soutenir dans ces moments de jalousie et accélère de ce fait l’issue finale.


Willy est un personnage qui peut exaspérer car sa jalousie est puérile, son attitude envers les résultats de son mari est absolument exagérée mais en même temps elle est touchante car de star elle se retrouve reléguée au rang « d’épouse de » et cette situation est intolérable car on sait que sa vie à elle c’est le tennis depuis toujours, tandis que pour son brillant mari, le tennis est simplement un plus mais pas forcement une passion absolue.


Eric aussi a des côtés terriblement agaçants, son égoïsme est immense et son envie de surpasser sa femme est terriblement gênante mais en même temps il est également amoureux et voudrait pouvoir continuer à progresser tout en ayant le soutien inconditionnel de sa femme ce qui bien sur est loin d’être la situation vécue par le couple..


Le style d’écriture est très agréable et malgré quelques petites longueurs dans le récit, on est vraiment conquis par cette histoire.


En résumé, un très bon roman qui aurait juste gagné à être un tout petit peu plus court car les scènes de ménage entre les 2 protagonistes sont un peu répétitives et un peu trop présentes.


Un grand merci à Livraddict et aux éditions Belfond pour cet excellent moment de lecture et la découverte d’une nouvelle auteure.

vendredi 10 décembre 2010

Urban Massai : la cité des fleurs - Andras Fenris



Ce roman coup de poing est un véritable hymne à la sensualité adolescente, un roman initiatique à haute tension. Cocktail détonnant d’action, d’érotisme et d’humour au cœur des cités de béton, il réserve au lecteur un voyage troublant dans un univers qui ne demande qu’à être investi... Après ce livre, vous ne regarderez plus la Banlieue comme avant.


A propos de l'auteur : ici

Editions TDO
256 pages
 
Mon avis:
 
Au vu de la 4 ème de couverture ce livre me semblait être trés interessant, les adolescents sont toujours un sujet fort et qui permet des lectures diverses et variées..mais en général plutôt accrocheuses.
Helas, je ne m'attendais pas du tout à tomber sur un livre d'un tel accabit, surtout dans ces 70 premieres pages où nous sommes trés loin de la sensualité et même de l'erotisme annoncés dans le synopsis.. les descriptions détaillées et innombrables des émois , des actes sexuels et des masturbations du heros Franck Alphan ont eu une facheuse tendance à m'ennuyer prodigieusement..et je dois reconnaitre que si ce livre n'avait pas fait l'objet d'un partenariat je l'aurai abandonné sans remord..
Ce qui aurait au final été un peu dommage , car une fois sorti des passages erotico-pornographiques qui deviennent moins nombreux dans la deuxième moitié du roman, les personnages sont quand même plutôt interessants .
Dans le lot de mes préférés, je citerais : Samir Salado, le copain harateka qui épaule Franck, Raclure le toxico etheromane qui se revelera lors de la rencontre avec Mme Levy ,vieille femme dont l'histoire est poignante mais surtout Isabella (Bella) la belle jeune femme qui éveillera Franck à l'amour, en lui apportant sa douceur, sa patience et toute sa tendresse.
Un autre reproche que je ferai à ce roman , c'est de representer la banlieue simplement au travers de ses divers clichés négatifs, les bandes, la drogue, la violence.. mais pas seulement la banlieue, dans ce livre le vilain pretre est bien entendu pedophile, le syndicaliste est bien entendu profiteur, faineant et magouilleur etc etc...il y a des ecrivains qui parlent de la banlieue avec une plume beaucoup plus innovante, plus vraie et moins caricaturale..
Pour conclure je dirai que ce roman ne m'a pas emballé loin de la.. que je n'ai pas trouvé dans ce roman la fraicheur et l'enthousiasme du synopsis et que donc je me suis plutot ennuyée en le lisant..
Je remercie BOB et les Editions TDO pour m'avoir permis de decouvrir un autre aspect de la litterature et ainsi de me rendre compte qu'il y a des styles litteraires qui ne me plaisent pas.. et auxquels je n'accroche pas du tout.

mercredi 8 décembre 2010

Le guide du toujours jeune père - Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens



Ça devait arriver : votre enfant est devenu un adolescent. Et  même, un ado lassant. Autant dire un être confus, pénible et d'une taille gigantesque. Avouons-le, ami, vous êtes débordé. Inopérant. Semblable au vieil éléphant qui maugrée dans la savane, à l'écart du troupeau. Chaque jour, mille questions angoissantes vous assaillent. • Comment lui faire ranger sa chambre ? • Comment la convaincre de ne pas sortir avec Kevin, le gothique sataniste ? • Serait-il bien raisonnable de lui laisser l'appart' pour une " teuf d'enfer " ? • Comment s'habiller pour aller le récupérer au commissariat ? • Existe-t-il un site internet où l'on pourrait acheter le bac ? • Comment faire retomber sur madame les pires moments de la crise d'adolescence ? N'ayez plus peur : Antilogus et Festjens sont de retour, leurs malles bourrées de bons conseils, de judicieuses suggestions et d'idées révolutionnaires. Fini de rire, les jeunes ! Le règne de fado s'achève.


A propos des auteurs : ici et

Editions Michel Lafon (2010)
262 pages


Mon avis :

Autant le dire tout de suite.. les parents d'ados se régaleront à la lecture de ce livre.. qui met en scene tout ce qu'un ado peut être ou ne pas être...C'est un livre qui sent la situation vécue et la prise de tête que peut être un adolescent..voire un ado "lassant" comme le disent les auteurs

Le livre est une succession de scenes et situations trés droles.. la narration est hilarante.. les idées fusent avec un cortége de citations drolissimes dans lesquelles on reconnait sans probleme nos propres ados.
Je ne resiste pas à vous en proposer une qui m'a fait hurler de rire..:
"Eh bien l'ado c'est pareil.Il y a un certain nombre de choses qu'il ne peut tout simplement pas faire:
- refermer un pot de confiture;
- ranger quoi que ce soit dans le lave-vaisselle;
- ranger ses affaires propres dans son armoire;
- ne pas jeter ses affaires sales en boule sur le sol;
- aérer sa chambre;
- remettre sa serviette dans la salle de bains après usage;
- étudier sans mettre la musique à fond;
- fermer son blouson quand il a froid ; 
- accrocher son blouson quand il rentre;
- se moucher au lieu de renifler tout le temps"

Autant dire que je m'y suis retrouvée totalement...

La classification des ados avec leurs codes vestimentaires et leurs "hobbys" ou travers est un pur moment de bonheur.. on se surprend à tenter de classifier le notre ou les notres..

Le livre s'adresse aux "toujours jeunes peres" (bien qu'un peu moins quand même) et il est fait réference aux non moins" toujours jeunes mères" surtout dans les situations qui embetent particulierement le père.. encore une fois.. on s'y retrouve..

J'ai beaucoup aimé également les interventions de Lionel Choupard.. c'est infiniment drôle et les commentaires des auteurs apportent un grain de sel particulierement savoureux..

Par contre l'idée de guide est un peu erronée car il n'est certe pas question de conseils "serieux".. on prend ce livre comme une franche rigolade aux dépends de nos "cheres têtes blondes" et ça fait vraiment du bien...

Un immense merci à BOB et aux editions Michel LAFON pour ce delicieux moment de bonne humeur et de rigolade.

vendredi 3 décembre 2010

Le pacte des Marchombres; tome 3 : Ellana la Prophétie - Pierre Bottero


L'ouverture est le chemin qui te conduira à l'harmonie. C'est en s'ouvrant que le marchombre perçoit les forces qui constituent l'univers. C'est en s'ouvrant qu'il les laisse entrer en lui. C'est en s'ouvrant qu'il peut espérer les comprendre.


A propos de l'auteur : ici

Editions Pocket Rageot
624 pages

Mon avis :

Troisième et dernier tome des aventures de la magnifique Marchombre Ellana et de ses compagnons de route et de voyage, c'est peut être le plus émouvant de tous car il met en place des sentiments trés divers et des situations trés tendues ou au contraire trés tendres.
L'histoire démarre de façon dramatique par l'enlevement de Destan, le fils d'Edwin et d'Ellana et par la blessure gravissime d'Ellana..
Ce roman a la particularité d'être raconté alternativement par Salim et par Ellana . On retrouve des personnages qu'on avait plus vu depuis longtemps mais qui étaient restés dans les memoires, certains sympatiques comme les "petits".. d'autres plus désagréables comme certains mercenaires du chaos.. on retrouve aussi un certain troll et la petite fille qui l'accompagne..
L'histoire est comme toujours trés enlevée, trés vive, aucun temps mort.. on suit l'intrigue, je dirais même qu'on plonge à fond dedans.. on a aucune envie de poser le livre avant le mot fin.
De plus ce dernier tome a une saveur trés amére car on sait que plus jamais Pierre Bottero ne viendra nous raconter l'histoire d'Ellana , Edwin, Salim, Ewilan, Bjorn, Mathieu etc..et on aimerait tellement que les choses soient diverses.. Ellana et ses compagnons auraient mérité des suites mais le destin cruel en a décidé autrement.
En tout les cas, au terme de ces 3 trilogies je ne peux que dire : MERCI MONSIEUR BOTTERO pour ces moments enchanteresques, ses lectures passionnantes, ses histoires merveilleuses.



.

mercredi 1 décembre 2010

Lien vers le Livraddict mag 4

Eloge du misereux :De l'art de bien vivre avec rien du tout - Mabrouck Rachedi



Véritable manuel de survie en milieu hostile qui vous enseignera l'art de bien vivre avec rien du tout, cet Eloge du miséreux est aussi un pamphlet qui prend à rebrousse-poil les discours moralisateurs et larmoyants sur les méfaits de l'assistanat et les dégâts collatéraux engendrés par les minima sociaux. Selon l'auteur de cet ouvrage, disciple de Proudhon, le miséreux représente une résistance salutaire face à la société du travail et de la consommation. C'est le ventre fécond d'où naîtra l'espoir d'une vie basée sur le désir et la passion plutôt que sur la productivité et la compétition. On peut être miséreux et heureux ! Mais, à une condition : au lieu de se mettre au service de la société, le miséreux doit mettre la société à son service.

A propos de l'auteur : ici

Editions Michalon (2007)
162 pages

Mon avis

Je suis une grande fan de Mabrouck Rachedi car ses livres ont toujours une âme et une saveur magnifique. Celui ci n'échappe pas à la regle et prouve la qualité de l'écriture de Mabrouck. C'est un régal d'humour cinglant, corrosif , un brin de provocation mais egalement une reflexion sur le monde du travail et une déculpabilisation trés réussie des RMistes, des chomeurs bref des misereux.
J'ai ri tout le long du livre tant les situations et le recit des aventures (mesaventures) du misereux sont évoquées avec un humour décapant mais également avec beaucoup de sensibilité.
C'est un livre que l'on dévore absolument, un excellent moment de lecture sur un sujet pas forcement trés hilarant.

dimanche 28 novembre 2010

Qui veut la peau de Nestor Boyaux ? - Luc Doyelle


Le polar selon Lucius…
Méfiez-vous le jour où votre ami de toujours débarque après dix années de silence radio. Prenez garde s'il vous propose sur un plateau la solution à tous vos problèmes. Mais surtout...restez vigilant si votre ami se nomme NESTOR BOYAUX ! Ces retrouvailles chaleureuses seront les prémices d'une étrange descente aux enfers. Lorsqu'un clochard prend le contrôle de votre destinée, que la radio diffuse des informations surprenantes, et que la maréchaussée se pointe à tous les coins de rue, il est temps de crier au secours ! Une épopée polaroïde parsemée d'humour et de suspense.



Éditions Laura Mare (2010)
300 pages

A propos de l'auteur : ici

Mon avis :

Troisième roman de mon ami Luc Doyelle... alias Lucius von Lucius..qui cette fois ci ne retrouve pas son premier amour , ni ne traverse les époques à travers un placard mais tout simplement se retrouve soupçonné de l'assassinat de son ami d'enfance Nestor Boyaux...

A partir des retrouvailles de Lucius avec Nestor, les choses vont devenir hystériques pour ce pauvre Lucius qui va vivre des aventures décapantes d'humour et de suspens...

Comme dans ses précédents romans, Luc nous emporte dans son univers un peu déjanté, un peu fou dans lequel les situations s'enchaînent avec une folie très attachante. L'humour est toujours autant présent (j'ai ri aux éclats tellement de fois) , les personnages croisés au cours du périple de Lucius sont tous magnifiques, très expressifs et très attachants, y compris les personnages secondaires et en prime on retrouve quelques personnages des précédents livres dont la magnifique Monica Beluga.
L'histoire va vite, trés vite ,on a de la peine pour Lucius qui perd ses repères au fur et à mesure que les tuiles pleuvent sur ses épaules et que les situations ahurissantes s'enchaînent. On compatit à tout ses déboires mais l'humour de Luc dédramatise les situations les plus critiques.

Bref je pense que tout le monde aura compris que j'ai une nouvelle fois adoré le roman de Luc Doyelle ... le seul petit reproche que je ferai à l'auteur (il ne m'en voudra pas j'en suis sure) , c'est que j'ai deviné trés vite le dénouement ( pas en détail certes mais quand même) et que j'aime imaginer la fin et m'apercevoir que l'auteur m'a embarqué dans une direction pour finalement me proposer une fin totalement différente de ce que j'imaginais.. et là non.. la fin est bien celle que j'ai entrevue..
Mais ceci n'ôte rien au plaisir immense que j'ai eu à lire cette nouvelle aventure de Lucius Von Lucius..

Un grand merci à Luc Doyelle  pour ce délicieux et drôle moment de lecture. Surtout continue trés longtemps  à nous enchanter .

vendredi 26 novembre 2010

Toi qui manque a ma vie - Natasha St Pier





Encore une petite parenthèse musicale mais malgré tout ce sont toujours des mots.. et cette chanson est tellement belle et me touche beaucoup.
Je la dédie à toutes les personnes qui manquent à ma vie .. à nos vies


Que veux-tu, le temps nous a eu
Après ça, la vie continue
Tu m'as fait don
D'un sentiment d'abandon


Et qui devient
L'amour prison de détenus
L'amour poison qui s'insinue
Qui s'insinue...


Cette envie qui me manque
C'est simplement toi qui manques à ma vie
Les sentiments que je planque
C'est simplement toi qui manques à ma vie


Chaque nuit ça me flanque
Le sentiment que tu manques à ma vie
Et je me fais un sang d'encre
Pour t'écrire que tu manques à ma vie


Que veux-tu
Le temps est venu
De se dire "sans moi, continue"
J'te fais cadeau
De c'que j'ai de plus beau


Tout te revient
L'amour prison de détenus
L'amour poison qui s'insinue
Qui s'insinue...


Cette envie qui me manque
C'est simplement toi qui manques à ma vie
Les sentiments que je planque
C'est simplement toi qui manques à ma vie


Chaque nuit ça me flanque
Le sentiment que tu manques à ma vie
Et je me fais un sang d'encre
Pour t'écrire que tu manques à ma vie


A ma vie

mercredi 24 novembre 2010

Chobbits, tome 3 - Clamp



Tchii, est complètement épuisée par son intervention. Elle est ramenée inconsciente à la maison par Hideki. L'incident inquiète Minoru, mais à peine se penche-t-il sur le problème qu'Hideki débarque chez lui surexcité : Shimbo a fugué avec Mme Shimizu...

A propos de l'auteur: ici

Editions Pika  (2003)
180 pages

Mon avis

3 ème tome des aventures d 'Hideki et de Tchii.. le graphisme est toujours aussi beau et l'histoire gagne encore en rebondissements et suspens.

On y voit donc Tchii qui après son intervention est plongée dans un sommeil dont elle ne parvient à sortir que grâce à l'insistance d'Hideki. On comprend enfin la relation entre Shimbo et Mme Shimizu. On commence à entrevoir des lambeaux de l'histoire de Tchii..

J'aime toujours autant le personnage de Tchii.. sa naïveté,  sa générosité, ses attentes et ses espoirs. On trouve également toujours cette réflexion sur le devenir de la relation des humains avec ces ordinateurs trop perfectionnés à qui ont a donné ce physique tellement beau et tellement humain. Est ce un bien ou un mal... quelle implication cela peut il avoir sur les relations entre les hommes.. y a t'il un risque que la situation devienne une copie de ce qu'il se passe dans les livres que lit Tchii? Tout cela est vraiment intéressant et très bien mis en place par les dessinatrices..

En conclusion... vivement la suite..

mardi 23 novembre 2010

Le pacte des Marchombres; tome 2 : Ellana l'envol - Pierre Bottero


" Ses longs cheveux noirs tombant en rideau devant son visage, son attitude, position de combat ou figure de danse, l'énergie qui se dégageait d'elle... La fille n'était plus une fille. C'était un oiseau. Prêt à l'envol. "

A propos de l'auteur : ici

Éditions Rageot Poche (2008)
448 pages

Mon avis : 

Dans ce tome nous poursuivons l'histoire de la formation Marchombre d'Ellana, l'élève du maître Marchombre Jilano Alhuïn.
Ellana après avoir été présentée à la Guilde , subi l'épreuve de  l'Anh-Ju et reçu la greffe au Rentaï doit continuer sa formation Marchombre et vaincre encore de nombreuses épreuves avant le terme de celle-ci.

Au début de ce roman on retrouve Ellana et Nillem qui assistent au Tournoi d'Al-jeit où s'affrontent les meilleurs champions en 10 épreuves différentes. Dans ce tournoi Ellana voit pour la première fois Edwin Til'Illan et rencontre également Hurj Ingan le thurl qui commandera la caravane qu'elle doit rejoindre pour veiller sur les spheres graphes transportées clandestinement par celle ci.
Ellana rejoint cette caravane incognito, sous le nom de Piu une éclaireuse, car elle est accompagnée par un Marchombre Salvarode dont se méfie (à raison ) Jilano. Après bien des aventures dont certaines seront dramatiques mêlant trahison, mort, assassinat, elle aura l'occasion d'apprendre la vérité sur sa mère , de faire des rencontres sympatiques ou étonnantes avant de rejoindre Jilano pour poursuivre son apprentissage.
Pendant ce temps, on découvre que les mercenaires du chaos  (ces marchombres qui ont quitté la voie pour le côté obscur )progressent, que les sentinelles ont trahi et pactisé avec les Ts'lichs et que de ce fait l'empire est totalement affaibli en raison de son impossibilité d'accéder à l'imagination, celle ci étant fermée par les Ts'lichs.
C'est dans cet univers incertain qu'Ellana achèvera sa formation et quittera Jilano le jour où celui ci lui déclarera qu'elle est libre. La séparation sera très douloureuse pour l'un comme pour l'autre et chacun poursuivra sa route. Ils se croiseront quelques fois jusqu'au drame final.. celui ci conditionnera la vie et le but d'Ellana..
A la fin du livre.. Ellana rencontrera les personnages des trilogies Ewilan.. et l'histoire reprendra avec leur groupe.

Encore une fois Pierre Bottero nous emporte sur le chemin fantastique de son imagination et on le suit les yeux fermés.. il nous fait côtoyé des mondes tellement divers, des personnages merveilleux sortis tout droit des contes de fées et autres.. on est subjugué du début à la fin.
Dans ce tome tous les sentiments sont présents, l'amitié, la fidélité, le courage, la trahison, la colère, la haine et l'amour...
La relation entre Ellana et Jilano est tellement forte , tellement extraordinaire qu'on se surprend à avoir le coeur serré et les larmes aux yeux (oui je suis une grande sentimentale je sais...) à bien des reprises..
Encore un merveilleux livre que j'ai dévoré  et que bien sur je ne peux que conseiller à tout ceux qui aiment les histoires fantastiques écrites divinement par un auteur dont on ne peut que regretter amèrement la disparition.

A bientôt pour la fin des aventures d'Ellana mais aussi d'Ewilan, de Salim , d'Edwin  et de tous les autres dans le tome 3 Ellana la prophétie.

dimanche 21 novembre 2010

Le chien boomerang - Henri Cueco



Loulou est simple.


Il ne tolère ni les fourrures ni les curés. Il est bouffé par les puces qu’il refile à tout le monde. Il tente de copuler avec tout ce qui passe sur la place.


Loulou, c’est un vieux chien, c’est le chien de ma mère.


Mais ce n’est pas une histoire de chien, c’est une histoire de famille.


Entre notre mère et Loulou, on avait parfois du mal à trouver notre place

Editions BJZ & Cie (2010)
155 pages

A propos de l'auteur: ici

Mon avis

Un partenariat Livraddict et les éditions BJZ & Cie me permet de découvrir ce court roman d’Henri Cueco, enfin plus exactement les 3 histoires qui composent ce livre.


La première s’appelle : Le chien boomerang


C’est donc l’histoire de Loulou, un chien errant à caractère bien trempé qui décide un jour de se poser dans la famille du narrateur.
C’est le début d’une grande histoire d’amour avec la mère, de nombreux problèmes pour la famille, d’un business hilarant avec le chien et de la place prise au fur et à mesure par ce chien qui se révèle être un vrai tyran.
Le tout est raconté avec un humour grinçant et une grande tendresse. La description de Loulou est vraiment savoureuse et très imagée, on peut sans problème se représenter le chien dans les divers moments de son existence.
On rit beaucoup en lisant les mésaventures de la famille et de leur voisinage liées au caractère difficile et rebelle de ce chien qui, dixit l’auteur, « n’aime ni les fourrures, ni les curés, qui est bouffé par les puces qu’il refile à tout le monde et qui cherche à copuler avec tout ce qui passe ».
Le moment où la famille se décide à se débarrasser du chien en le vendant à un chasseur, sans lui dire que ce chien est terrorisé par le bruit est un vrai délice. On comprend ensuite le pourquoi du titre du livre..
La fin du livre nous offre un petit moment de tristesse et de déchirement en lisant le sort de Loulou.
Ce livre a également le mérite de poser une réflexion sur la place que peut prendre un animal dans l’existence de personnes, par le biais de la mère qui prend conseil auprès de Loulou en interprétant les bruits qu’il fait comme des réponses à ses interrogations..


En résumé, un délicieux moment de lecture et de réflexion.


La deuxième s’appelle : Sa majesté Caramel


Il s’agit cette fois ci de l’histoire d’un chat, Caramel est son nom, c’est un chat sans race définie et à origine très variée, mélange de chat tunisien, égyptien et de lieu de naissance français. On suit son existence, de son arrivée dans la famille à sa disparition après bien des années d’une vie bien remplie.
Encore un fois, l’auteur nous emporte du rire aux larmes en fonction des moments de l’histoire, ce chat a une vie bien remplie, des moments très forts, d’autres drôles et certains dramatiques..
Pour une amoureuse des chats comme moi, ce fut un joli moment de lecture qui m’a rappelé bien des souvenirs avec mon chat Mickey…


Et pour finir la troisième histoire s’appelle : Ne prends pas tes chaussettes de laine, il y a un changement de train au retour.


Dans cette très courte histoire l’auteur s’interroge sur le sens de la phrase que sa mère a prononcé un jour. Hormis le fait qu’il est exact que certaines fois on prononce des phrases dont le sens peut être difficile à comprendre ou dont le fil est impossible à trouver mais en ce qui me concerne c’est des 3 histoires celle que j’ai le moins appréciée..


Un grand merci à Livraddict et aux Editions BJZ & Cie pour ces agréables moments de lecture.




Au bord des cendres - Jean François Bouygues



Novembre 1994.



Vincent, meurtri par la vie, part à la recherche de sa grand-mère Valentine, perdue depuis juin 1944. Il la retrouve finalement dans un hôpital psychiatrique. Commence alors un étonnant voyage dans le temps, entre 1936 et 1944. Une saga familiale conduite par les destins croisés de deux soeurs, Valentine et Susie.


Éditions Pocket (2010)
530 pages
Grand prix du roman de l'été Femme Actuelle 2009
A propos de l'auteur : ici

Mon avis

Un roman que je voulais lire depuis longtemps car les critiques étaient quasiment toutes excellentes. En prime il était choisi par le club de lecture du forum lecture de Aufeminin  pour le mois d'octobre et pour une fois je pourrai mettre mon avis sur un roman lu en lecture commune.

Après une début d'histoire un peu longuet et pas forcement super passionnant , on entre dans le vif du sujet et de l'histoire avec le récit de Valentine.
Et quelle histoire....

Les situations s'enchaînent à travers les différents personnages qui émaillent le récit. On y découvre la jeunesse de Valentine, ses relations avec sa jeune soeur Susie, ses amours avec Adrien, la jalousie de Henri le frère d'Adrien. La guerre qui survient, les drames qui en résulte.. la résistance dans laquelle s'engage Susie.. la gestapo à laquelle appartient Henri.. tout y est décrit de façon magnifique et très très prenante.. On suit le parcours de Valentine entre peines, drames et joies. On a le coeur serré bien souvent en pensant aux situations dans lesquelles elle se retrouve et les choix qu'elle doit faire.. les circonstances dramatiques qui la contraindront à un acte terrible, la rencontre avec Yvette, l'abandon de son petit garçon... jusqu'à un choc final qui met en scène un des moments les plus horribles et immondes de la barbarie nazie...

L'écriture est fluide, vivante et nous emporte totalement dans le déroulement de la destinée de Valentine.
Valentine est une héroïne, valeureuse, courageuse, fidèle à ses idéaux, ses valeurs, sa famille, son amour. Elle ira jusqu'au bout de son destin tragique. Elle perdra pied de trop de douleurs...
Pour bien comprendre comment je me suis laissée emporter par ce roman je donnerai un exemple : bien que nous sachions  le nom de  la rivière qui passe dans le village , à aucun moment on ne fait le rapprochement avec des evenements horribles survenus pendant la guerre.. et le choc lors de la découverte de cet élément est terrible. Ceci pour dire que Jean François Bouygues nous entraîne tellement fort dans cette histoire que contrairement à bien des fois, on ne cherche pas à en savoir davantage, ni a deviner la suite.. on se laisse emmener ... c'est tout et c'est très bien..

Pour conclure, je dirai que ce roman sera l'un de mes coups de coeur 2010 et que je le recommande chaudement à tous les lecteurs...

lundi 15 novembre 2010

L'attrape-Coeurs - J.D Salinger



Nous sommes en 1949 dans une pension de la côte Est américaine. Holden Caulfield  pourrait être un adolescent américain tout ce qu'il y a de plus ordinaire : une famille qui lui tape sur le système, une scolarité chaotique... des problèmes d'adolescence ordinaires. Expulsé, Holden s'enfuit trois jours avant le début des vacances de Noël. Il prend le train pour New York et, ayant trop peur de la réaction de ses parents, s'installe dans un hôtel. 'L' Attrape-coeurs' relate les trois jours durant lesquels ce jeune garçon est livré à lui-même. A chaque pas, à chaque rencontre, ne trouvant toujours pas les réponses à ses questions, ne comprenant pas le monde qui l'entoure, complètement paumé, il se rapproche un peu plus d'une crise qui nous guette finalement tous.

A propos de l'auteur : ici

Éditions Pocket (1994)
253 pages

Ce roman qui est considéré comme un vrai classique de la littérature, je suis toujours passée à côté n'ayant en fait jamais eu très envie de me pencher sur une histoire de ce type : les états d'âmes et le suivi d'un adolescent lors d'une errance dans New York à la suite de son renvoi du collège où il étudiait. Salinger pour moi , c'était surtout une chanson du groupe Indochine..

Pour en revenir au roman, j'avoue que au départ le style m'a un peu rebutée, trop familier, trop grossier, plein de répétitions dans les termes ( peut être est ce la traduction qui donne cette impression là) puis chemin faisant j'ai pris plus de plaisir à cette narration .Finalement c'est très vivant comme style, un peu comme ci quelqu'un vous racontait son histoire de copain à copain.

Le personnage de Holden est très particulier, à la fois attendrissant, agaçant, immature, trop mur, casse-pieds, sensible. J'ai aimé la description de  sa relation avec sa petite soeur qu'il adore et la souffrance qu'il exprime dans le décès de son frère. Mais aussi ses relations avec ses parents, ses amis et collègues du collège, ses avis sont très tranchés comme peuvent l'être ceux d'un adolescent .

Finalement c'est un ado, qui souffre et ne parvient pas à se projeter dans un avenir.. peut être cette peur de grandir est elle liée justement au décès de son frère à un âge où l'on commence à être adulte.

La fin du roman elle même est déroutante, y a t'il d'ailleurs une fin? Où se trouve Holden? Quelle sera sa vie? Salinger nous laisse un peu libre de choisir nous même la fin que l'on souhaite.

Pour conclure, je ne peux pas dire que ce roman est un coup de coeur pour moi, mais je suis tout de même contente de l'avoir lu car c'est un roman très particulier, d'un style totalement diffèrent de tout ce que j'ai lu jusqu'à présent.

dimanche 14 novembre 2010

Bilan du Challenge Juste pour lire






Challenge 3 heures en catégorie libre


Le 30 10 2010 : 264 pages du tome 3 des mondes d'Ewilan


Le 04 11 2010 : 175 pages du rasoir d'Ockham de Henri Loevenbruck


Le 09 11 2010 : 93 pages de Chobbits tome 2 + 200 pages de Les cathédrales du vide de Henri Loevenbruck soit un total de : 293 pages


TOTAL :  732 pages en 9 heures

J'aurais bien aimé faire une session supplementaire mais je n'ai pas réussi.. donc je reste à mes 3 X 3 heures... et ma foi je suis pas trop mécontente de moi..

Un grand merci à Mycoton pour ce premier challenge, qui je l'espere sera suivi de beaucoup d'autres...

Le pacte des Marchombres, tome 1 : Ellana - Pierre Bottero


" - Ellana, la voie des marchombres ne t'apportera ni richesse ni consécration, elle t'offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, je peux accompagner tes premiers pas. - Que voulez-vous dire ? "


Seule survivante d’un groupe de pionniers après l’attaque de leur caravane par des Raïs, au nord de l’Empire, une fillette est recueillie par le peuple des Petits. Elle grandit dans la Forêt Maison à l’écart des hommes et décide, à l’adolescence, de partir en quête de ses origines. En chemin, sous le nom d’Ellana, elle croise le plus grand des marchombres, le maître Jilano Alhuïn, qui la prend pour élève et l’initie aux secrets de sa guilde. Son apprentissage est semé d’embûches mais aussi de rencontres et d’inimitiés. Au terme d’un éprouvant voyage jusqu’au Rentaï avec Nillem un autre élève marchombre, Ellana reçoit la Greffe et l’héritage marchombre, tandis que de redoutables mercenaires du Chaos la traquent…


Le premier tome d’une œuvre au souffle puissant, où le lecteur découvrira des pans insoupçonnés de l’histoire de l’Empire de Gwendalavir avant l’arrivée d’Ewilan. Pierre Bottero nous invite à pénétrer dans les arcanes d’une guilde aux pouvoirs extraordinaires, et à suivre de très près la formation et le destin d’Ellana Caldin, héroïne prodigieuse par sa psychologie, ses exploits physiques et son insatiable goût pour la liberté…

A propos de l'auteur : ici

Aprés avoir suivi les aventures d'Ewilan, dans lesquelles intervient Ellana, j'ai donc entamé la trilogie consacrée à cette extraordinaire Marchombre.

L'histoire commence par l"enfance d'Ellana, seule survivante de l'attaque par les Raïs du convoi dans lequel elle se trouvait avec ses parents. Recueillie par un peuple "les petits" elle grandit avec pour seul désir "retrouver ses racines" "savoir qui elle est réellement ".
A l'age de 13ans elle part donc et aprés bien des aventures , qui la verront troquer son nom "Ipiutiminelle" pour celui d' Ellana qui lui sera donné par une petite fille, elle rencontre Sayanel un personnage étrange qui s'attachera à elle et qui lui soufflera un seul mot "Marchombre". Puis c'est la rencontre avec Jilano Alhuïn, qui deviendra son maitre et son guide sur la voie des Marchombres. Elle lui accordera 3 années de sa vie pour sa formation, passera l'epreuve d 'Ahn-Ju et partira avec Nillem ( l'eleve de Sayanel) pour le pelerinage du  Rentaï pour tenter d'y recevoir la greffe..

Au fil du roman on découvre le personnage d'Ellana, sa force, son courage, ses doutes mais surtout son énorme capacité d'apprentissage. Elle est Marchombre jusqu'au bout des ongles. Ses faiblesses , elle en fait des forces n'hesitant jamais à recommencer sans cesse son labeur jusqu'à ce qu'elle progresse au point de devenir la meilleure ou du moins l'une des meilleures. Elle ne suit pas cette voie si difficile par ambition, mais parce qu'elle est sure que celle ci est faite pour elle.. elle a cette soif de liberté qui caractérise les Marchombres..

Ellana est un personnage extraordinaire auquel on ne peut que s'attacher. Elle peut incarner la femme "parfaite", sure d'elle, volontaire, belle, independante, fidéle etc...

Encore une fois je me suis donc laissée totalement prendre au charme des romans de Pierre Bottero. J'ai dévoré cette nouvelle trilogie et été particulierement émue de lire la préface du roman.. celle où l'auteur lui même dit combien il lui a été impossible de laisser partir  Ellana  à la fin Des Mondes d'Ewilan, car ce personnage le hantait au point de vouloir la garder encore un peu et donc d'ecrire son histoire..ce dont je ne peux que le remercier... car effectivement on ne peut qu'être heureux de retrouver cette magnifique Marchombre..

A bientôt pour le tome 2 : Ellana l'envol..

samedi 13 novembre 2010

Les cathedrales du vide - Henri Loevenbruck


Une mystérieuse cathédrale perdue au milieu de la jungle équatorienne. Le manuscrit d'un célèbre alchimiste du XIVe siècle. Des meurtres inexplicables...

Sous couvert de protection de l'environnement, une organisation internationale met la main sur plusieurs régions du globe. Leur motif réel ? Un secret enfoui dans le coeur de la terre depuis la nuit des temps.

Alerté par une série de disparitions étranges, Ari Mackenzie, pourtant retiré des Renseignements généraux, décide de mener l'enquête. Se pourrait-il qu'il y ait un lien entre les recherches clandestines de cette multinationale et les découvertes de l'alchimiste Nicolas Flamel ?

Malgré lui, le commandant Mackenzie est à nouveau confronté à une affaire singulière. La plus dangereuse de sa carrière, sans doute. La dernière, peut-être.

A propos de l'auteur : ici

Editions J'ai lu (2009)
473 pages

Le roman « les cathédrales du vide » est la suite des aventures du commandant Ari Mackenzie débutées dans le « rasoir d’Ockham » mais je pense que ce livre pouvait se lire même si on avait pas lu le premier. Il y a bien sur des références au premier roman mais elles ne sont pas essentielles pour comprendre le tome 2.


Au début du roman nous retrouvons le commandant Ari Mackenzie en bien mauvaise posture, l’enquête qu’il menait dans le « rasoir d’Ockham » s’est arrêtée sur ordre ministériel et a été classée top secret.. Son idylle avec Lola a tourné court, et lui s’enfonce dans une dépression terrible, passant son temps dans un café à boire du whisky et prenant arrêt maladie sur arrêt maladie et n’allant plus travailler.
Un événement va le remettre en selle et le contraindre à repartir au combat accompagné de ses fidèles acolytes, Iris Michotte et Krysztov Zalewski. Ils reprennent l’enquête initiée sur le carnet de Villard de Honnecourt et font de très nombreuses nouvelles découvertes dont bien sur je ne parlerai pas pour ne pas dévoiler l’intrigue.

Ce qui est intéressant dans ce nouveau roman, c’est qu’il mêle écologie avec ésotérisme. En effet l’idée de départ de l’organisation internationale protectrice de l’environnement est de rechercher des énergies nouvelles pour pallier à la disparition programmée à plus ou moins long terme des énergies pétrolifères. Mais cette recherche est menée lors d’un programme secret dans une base aussi énigmatique que mystérieuse. Dans cette base sont regroupés des scientifiques qui ont été recrutés à prix d’or et qui ignorent totalement le but réel de leur mission. C’est par l’évasion de l’un d’eux que viendra la prise de conscience de certains autres..encore une fois je n’en dirais pas davantage.
Du côté de l’ésotérisme et de la « magie » on trouve le personnage de Nicolas Flamel, personnage légendaire célèbre pour avoir le premier découvert la « pierre philosophale ». Son histoire est insérée en filigrane mêlant légende et réalité ( laquelle est la vérité ?) . Petit à petit on découvre le rôle qu’il va jouer dans la recherche de cette énergie nouvelle et révolutionnaire.
Pour en savoir plus : ici

Mackenzie, lui, va se trouver embarqué dans cette histoire, par un cambriolage chez ses amis, la rencontre avec la fille du scientifique évadé et le kidnapping du frère d’Iris et pour finir par
une révélation de son père

Encore une fois les péripéties et les rebondissements seront nombreux, L’intrigue est menée de main de maître par Henri Loevenbruck. On plonge complètement dans l’histoire, on s’immerge dans les problèmes qui pleuvent sur Ari, on le suit dans toutes ces pérégrinations , dans son chagrin, dans ses espoirs..

On suit l’enquête des 3 amis, et à chaque fois que l’on pense deviner ce qu’il va arriver, l’auteur s’empresse de nous emmener dans une autre direction pour nous déstabiliser et faire rebondir l’intrigue.
Comme vous l’aurez sûrement compris.. j’ai beaucoup aimé ce roman et si j’ai bien compris il devrait s’agir d’une trilogie.. donc j’espère et j’attends avec impatience la suite des aventure d’Ari Mackenzie.


Un immense merci à Livraddict et aux éditions J’ai Lu pour la découverte de cet auteur que je vais avoir grand plaisir à lire de nouveau par l’intermédiaire de ses autres romans