vendredi 6 février 2015

La Fille sans nom - Angelika Klussendorf




C'est l'histoire d'une fille livrée à la fureur destructrice d'une mère infantile et sadique. La fille se défend comme elle peut contre cette femme instable, mais aussi contre le monde extérieur : les adultes qui la jugent, ses camarades de classe qui l'évitent. Elle tourmente son petit frère, vole dans les magasins, partout elle se distingue par son comportement asocial. Jamais elle ne demande d'aide. A qui, d'ailleurs, pourrait-elle s'adresser ? Elle est seule et doit se construire seule. C'est la trajectoire bouleversante d'une fille mal aimée qui, malgré tout, possède une force et un appétit de vivre qui lui permettent d'avancer

Editions Presse de la Cité
208 pages  
Publié le 22 Janvier 2015
A propos de l'auteur : ici


J'avoue avoir été un peu réticente quand Babelio m'a proposé de poser ma candidature pour un Masse critique particulier en raison du sujet du roman qui me semblait vraiment difficile à aborder mais finalement la curiosité a été plus importante que ma réticence.
C'est donc l'histoire d'une petite fille victime d'une mère destructrice et violente. Une petite fille dans l'Allemagne communiste de l'Est qui va tenter de survivre et de se construire une vie en dépit de la violence qu'elle subit au quotidien de la part de cette mère qui lui reproche son existence.
C'est un roman très dur, car le quotidien de cette enfant et de son frère est particulièrement dur. La mère complètement infantile ne parvient pas à communiquer avec eux autrement qu'avec des coups et des injures.
Cette petite fille sans nom (elle n'est jamais nommée par son prénom) cherche par tous les moyens possibles à se défendre contre toute l’indifférence, la violence et la brutalité qu'elle vit. Elle cherche également à se mettre en danger en commentant des actes répréhensibles, espérant de ce fait attirer l'attention sur elle et appeler au secours d'une certaine façon.
C'est un roman sombre qui fait froid dans le dos, qui donne matière à réflexion mais qui laisse une grand place à l'espoir tout de même par la force de caractère et l'appétit de survie de cette "fille sans nom".
J'ai aimé l'écriture et la psychologie des personnages. J’ai aimé la pudeur qui se dégage tout de même de cette œuvre, la violence n'y est pas gratuite mais elle n'a pas non plus un impact de voyeurisme  Pas de sensationnel, juste une approche très juste et marquante de l'empreinte que peut laisser sur la vie et le psychisme d'une jeune fille, une enfance de violence et de désamour.
Une histoire dure mais qui laisse un gout d'espoir au final.

Merci à Babelio et aux Editions Presse de la Cité pour ce partenariat.

4 commentaires:

  1. Il me fait très envie celui-là aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette univers sombre est prenant vraiment....

      Supprimer
  2. Je crains un peu la violence de cette lecture mais ce livre est aussi dans ma PAL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirai ton avis avec plaisir quand tu l'auras lu.

      Supprimer