vendredi 15 juin 2018

Marina - Carlos Ruiz Zafon





Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.

Editions Pocket (Jeunesse -  Best Seller)
308 pages
Publié en 2011
A propos de l'auteur : ici



De cet auteur, j'avais découvert l'ombre du vent, un roman que j'avais adoré et je n'avais plus eu l'occasion de me replonger dans son œuvre, c'est dire si je suis ravie d'avoir pu lire cette superbe histoire.

Entre suspense, fantastique, amour, amitié et enquête policière, l'auteur nous emporte complétement dans plein de directions bien différentes.
Oscar et Marina, deux personnages tellement touchants.
Barcelone ville magique et magnifique.
Une atmosphère, des moments merveilleux, troublants ou douloureux
Une écriture tellement fluide et qui sait tellement nous toucher.

Bref rien de ce que je pourrais écrire ne pourra vous donner une idée de la beauté de ce roman, le mieux c'est encore que vous le lisiez ...






 2018

Un curé d enfer - Jorn Riel



Retour au Groenland ! Après La Vierge froide et autres racontars, Un safari arctique et La Passion secrète de Fjordur, Jorn Riel nous propose, cul sec, quelques nouveaux racontars burlesques qui nous ramènent chez nos amis trappeurs et chasseurs du Grand Nord. Humour et émotion sont au rendez-vous dans ce royaume haut en couleur de la fraternité des conteurs. Comme l'a écrit Évelyne Pieiller (Humanité Hebdo) : "On est merveilleusement bien, on est chez des humains."


Editions 10/18 (Domaine Etranger)
Traduit par Susanne Juul et Bernard Saint Bonney  
158 pages
Publié en 1998
A  propos de l’auteur : ici


Ce curé d'enfer est dans ma PAL depuis un certain temps et je l'ai dépoussiéré car j'avais besoin d'un titre avec le mot enfer pour le Challenge, un mot , des titres.

Ce recueil de nouvelles est une nouvelle fois vraiment très sympathique à lire avec des histoires désopilantes qui mettent en scène des chasseurs du grand nord. Les conditions d'existence très dures conditionnent leurs existences les rendant à la fois solitaires mais surtout solidaires.

Les différentes nouvelles sont de qualité différente, comme c'est souvent le cas dans les recueils de nouvelles mais elles sont toutes intéressantes, Certaines sont drôles, voire hilarantes, d'autres sont émouvantes, certaines pleines d'humanité mais toutes arrivent à nous intéresser voire même à nous passionner.

Un auteur plein de ressources et d'humour qui nous concocte des histoires qui réservent bien des surprises. 

Si j’en ai l’occasion je me procurerai les autres tomes pour poursuive ma découverte.

mercredi 13 juin 2018

Putain de chat, tome 3 - Lapuss'





Après avoir sévi dans deux tomes mémorables, Moustique le chat démoniaque revient dans un ultime album, accompagné de Grisbi, son némésis adorable qui risque bien de contrarier tous ses plans de domination de l'humanité. Si vous êtes l'heureux maître d'un chat, tremblez. Si vous en avez plusieurs, il est déjà trop tard.

Editions Monsieur Pop Corn
64 pages
Publié le 12 Octobre 2017
A propos de l'auteur :ici


Le troisième tome des aventures de Moustique tient toutes ses promesses et se révèle aussi hilarant que les deux précédents. Il faut dire que la surprise du deuxième tome était l'arrivée d'un adorable chaton blanc : Grisbi.

Moustique n'aura de cesse de l'éduquer dans l'objectif de tuer le maître et de contribuer à prendre le pouvoir. Hélas pour lui, la jolie petite chatte est juste adorable et fait quasiment foirer tous ses plans de destruction.

C'est terriblement drôle, voire même touchant et j'ai adoré mais par contre la fin de ce tome est terrible et je ne m'y attendais vraiment pas du tout.

Une trilogie addictive et hilarante à lire absolument.


Putain de chat, tome 2 - Lapuss'





Après l'énorme succès du tome 1 qui vous révélait la vérité sur les chats, le tome 2 arrive, encore plus grinçant et toujours aussi drôle. Vous aimez les chats ? Ils sont mignons, joueurs et espiègles, et leurs yeux sont remplis de malice quand ils vous réclament une caresse ou des croquettes. En apparence seulement, car un funeste dessein les ronge au plus profond de leur âme et seul votre malheur les intéresse. Au péril de sa vie, Lapuss' vous dévoile enfin ce qu'il se passe dans la tête de l'animal le plus maléfique de la création : le chat. Faites attention à vous !

Editions Monsieur Pop Corn
Publié en 2017
62 pages
A propos de l'auteur : ici


Et voici le tome 2 et on est toujours en compagnie de Moustique et de son pauvre maître.
Moustique le chat noir continue à vouloir absolument se débarrasser de cet être qui prétend être son maître. Les situations cocasses et hilarantes se succèdent et on en redemande.

J'ai adoré ce second tome et je n'ai qu'une hâte lire le troisième pour retrouver Moustique et la surprise de la fin de ce tome.

Encore une fois si vous aimez les chats.... foncez, vous vous reconnaitrez dans bien des situations et vous allez rire vraiment de bon cœur.


Putain de chat, tome 1 - Lapuss'





Vous aimez les chats? Ils sont mignons, joueurs et espiègles, et leurs yeux sont remplis de malice quand ils vous réclament une caresse ou des croquettes.

En apparence seulement, car un funeste dessein les ronge au plus profond de leur âme et seul votre malheur les intéresse.

Au péril de sa vie, Lapuss’ vous dévoile enfin ce qu’il se passe dans la tête de l’animal le plus maléfique de la création : le chat.


Editions Monsieur Pop Corn
Publié en 2016
48 pages
A propos de l'auteur : ici


J'ai découvert cette bande dessinée sur Facebook et ce chat m'a tapé dans l'œil. Je n'ai plus eu qu'une envie me procurer la BD.

Autant dire que je ne me suis pas ennuyée un seul instant avec Moustique et son maître. Maître façon de parler car dans leur couple on ne sait pas vraiment qui domine l'autre et je pencherais volontiers pour le félin.

Cette bande dessinée est un bijou d'humour, les situations rencontrées sont hilarantes et si on a un chat on en retrouve quelques-unes qui sentent bien le vécu.

Les dessins sont simples mais bien parlants, et après tout on ne demande pas à une BD humoristique d'avoir des dessins absolument magnifiques.

J'ai adoré le chat, j'ai adoré son côté machiavélique, j'ai adoré l'humour et même la pointe de vulgarité.

Je recommande vraiment à tous ceux qui aiment les chats  et même à ceux qui les détestent.

L'odeur du figuier - Simonetta Greggio





Cinq histoires dont le point commun est une odeur de figuier sauvage, une senteur d’été, d’enfance, de nostalgie, un parfum de délicieuse mélancolie, comme une chanson qui ramènerait à une époque oubliée. Et cette odeur, suspendue sur la vie des personnages, est là pour leur rappeler que la joie est admissible et recevable, qu’elle est tout près, qu’il faut la respirer, y croire, la laisser planer et s’en envelopper.

Editions Le Livre de Poche
Publié en 2012
 180 pages
A propos de l'auteur : ici


Un livre voyageur trouvé dans une boite à livres à Amiens, et une catégorie du Défi challenge remplie du coup.

Je ne connaissais pas l'auteure et du coup je me demande si c’était judicieux de commencer ma découverte par un recueil de nouvelles, sachant que ce n'est pas mon style littéraire préféré.

Les 5 nouvelles que contient le livre ne sont pas toutes de qualité égale (c'est souvent le cas dans un recueil de nouvelles) 
J'avoue avoir beaucoup aimé la première :  « Acquascura » qui commence comme une romance et qui au final se révèle glaçante car elle traite de l'incommunicabilité dans un couple mais également la troisième, « quand les gros seront maigres, les maigres seront morts ». Rien que le titre nous donne déjà le frisson, et l'histoire bien noire de Fernando, un veuf qui a fait fuir tout le monde et qui se retrouve coincé dans un ascenseur, une fin juillet quand tout le monde a déserté la ville.

Les 3 autres m'ont davantage semblées "pâlichonnes" et je les ai oubliées aussi vite que je les ai lues.

L'odeur du figuier (madeleine de Proust pour moi) est aussi le point commun de toutes ces histoires et on se surprend à chercher son évocation au fil des pages.

L'écriture est très belle, lumineuse et j'ai très envie de découvrir les autres romans de l'auteure pour ne pas rester sur ce sentiment frustrant que me procure souvent la lecture de nouvelles.





mardi 12 juin 2018

Le tricycle rouge - Vincent Hauuy






Noah Wallace est un homme usé, l'ombre du brillant profileur qu'il était jusqu'à ce qu'un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d'un crime atroce au Canada l'implique directement et la ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu'un serial killer présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l'oeuvre. Dans le même temps, à New-York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Editions Hugo & cie (thriller)
Publié en 2017
Format : ePub
512 pages
A propos de l'auteur : ici




J'ai lu ce livre tout simplement car j'ai gagné lors d’un concours le brasier et que j'ai découvert à cette occasion qu'il s'agissait d'une suite, ne voulant pas encore une fois lire une série dans le désordre je me suis procuré le tricycle rouge, histoire de faire connaissance avec les personnages.

Ce roman démarre sur les chapeaux de roue, nous avons un tricycle rouge percuté lors d'un accident, un ancien profileur en mauvais état physique qui est sollicité sur une affaire de meurtre et une journaliste bloggeuse qui enquête sur la disparition d'un reporter et tout de suite on se pose la question fatidique.... quel est le rapport entre ces 3 affaires.

Dans ce roman rien n'est acquis, on est sans cesse sur la corde raide à se poser des tas de questions et c'est drôlement bien fait.
On a tout un tas de rebondissements, de fausses pistes et les apparitions  de la CIA et de la Mafia apportent une note encore plus spectaculaire à l'histoire.

C'est bien écrit, les personnages nous parlent et nous passionnent, voire nous touchent et l'enquête est intéressante et bien menée... tout est donc réuni pour en faire un très bon livre et pour nous faire passer un excellent moment de lecture.


J'ai hâte de pouvoir commencer Le brasier.