mercredi 21 septembre 2016

Challenge de l'été 2016




 Le challenge de l'été revient !

L'été approche à grands pas, et qui dit été dit... Challenge de l'été ! Bien sûr. Pour la quatrième année, on lance le fameux challenge de l'été dans lequel on lit, on profite du soleil et on boit du thé glacé tous ensemble...

Le règlement de ce challenge:

- Le challenge commence officiellement le 21 Juin et se termine le 21 septembre (jour de l’automne)
- Chacun fait une liste des livres qu'il veut lire cet été sans limite de nombre.
- On peut s'ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours.
- Vous pouvez modifier votre liste à loisir durant la période du challenge, l'agrandir, la rétrécir. Tout est permis !
- Si possible partagez votre avancement dans le groupe Facebook, sur Livraddict ou même sur le blog par commentaires.
- Le fait d'avoir un blog et/ou de poster des chroniques n'est pas obligatoire. Quiconque est intéressé peut participer.

Les inscriptions:

- Elles se font à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 21 juin sur Livraddict.
Mais vous pouvez simplement nous rejoindre sans vous inscrire !
N'oubliez pas de venir donner votre liste de livres prévus et éventuellement vos petits challenges personnels !

Les trophées :

10 livres lus : Trophée des orteils en éventail
20 livres lus : Trophée du surfeur livresque
30 livres lus et plus : Trophée de la tong en or




Le résultat final est de 52 livres lus....

J'ai donc le  Trophée de la tong en or
  1.    La patience du diable de Maxime Chattam
    2.    L'instant précis où les destins s'entremêlent d'Angélique Barbérat
    3.    Divergent tome 3 de Veronica Roth
    4.    Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer
    5.    La transe du cristal, tome 1 : la chanteuse crystal de Anne Mc Caffrey
    6.    L’épée de vérité, tome 00 : dette d’os de Terry Goodkind
    7.    L’avocat, le nain et la princesse masque de Paul Colize
    8.    Un gout de cannelle et d’espoir de Sarh McCoy
    9.    Un employé modèle de Paul Cleave
    10. La religieuse de Diderot
    11. Justice dans un paysage de reve de Malla Nunn
    12. Alienor, tome 1 de Camille Calmel
    13. Tout est sous contrôle de Hugh Laurie
    14. Boomerang de Tatiana de Rosnay
    15. L’Elixir d’amour de Eric Emmanuel Schmitt
    16. Inferno de Dan Brown
    17. Emma de Jane Austen
    18. Déconfitures et pas de pot de Kathy Dorl
    19. Noces de neige de Gaelle Josse
    20. Les interessants de Meg Wolitzer
    21. Tram 83 de Fiston Mwanza Mujila
    22. Je suis là de Clélie Avit
    23. Monsieur Mozart se réveille de Eva Baronsky
    24. Jacob, jacob de Valérie Zenatti
    25. Une femme bléssée de Marina Carrére D’encausse
    26. Un été 48 de Emmanuel Prost
    27. Où je suis de Valérie Tong Cuong
    28. Je te donne : 3 histoires d’amour
    29. Lontano de Jean Christophe Grangé
    30. Soul of London de Gaelle Perrin Guillet
    31. La vie est facile ne t’inquiete pas de Agnes Martin-Lugand
    32. Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier
    33. Angor de Franck Thilliez
    34. Pars avec lui d’Agnès Ledig
    35. Le trône de fer , tome 14 : un bucher pour le roi de Georges RR Martin
    36. Miettes de sang de Claire Favan
    37. Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
    38. Crans-Montana de Monica Sabolo
    39. Gabriel de Valérie Tong Cuong
    40. Qu’attendent les singes de Yasmina Khagra
    41. Les micro-humains, tome 2 de Bernard Werber
    42. Le rendez-vous manqué de Marie Antoinette de Harold Cobert
    43. La faux soyeuse de Eric Maravelias
    44. La communauté du sud, tome 5 de Charlaine Harris
    45. Dolmen de Nicole Jamet et Marie- Anne Le Pezzenec
    46. Aldara un amour de femme de Dominique Simon
    47. Dieu n’habite pas la Havane de Yasmina Khadra
    48. Le  village des oubliés de Henri Courtade
    49. La nuit recommencée de Leopoldo Brizuela
    50. Un paquebot dans les arbres de Valentine Goby
    51. Le festin du serpent de Ghislain Gilberti
    52. La mésange et l’ogresse de Harold Cobert




dimanche 18 septembre 2016

Divergente , tome 3 : Allégeance - Veronica Roth



Tris et ses alliés ont réussi à renverser les Érudits. Les sans-faction mettent alors en place une dictature, imposant à tous la disparition des factions. Plutôt que de se plier à ce nouveau pouvoir totalitaire, Tris, Tobias et leurs amis choisissent de s'échapper. Le monde qu'ils découvrent au-delà de la Clôture ne correspond en rien à ce qu'on leur a dit. Ils apprennent ainsi que leur ville, Chicago, fait partie d'une expérience censée sauver l'humanité contre sa propre dégénérescence. Mais l'humanité peut-elle être sauvée contre elle-même ?

Editions Nathan
468 pages 
Publié le 15 Mai 2014
A propos de l'auteur : ici


Après avoir aimé le tome 1 et avoir été terriblement déçue par le tome 2 j'ai mis du temps à lire le tome 3 mais comme je voulais voir l'adaptation cinématographique il me fallait lire le roman avant.
Comme je le disais j'ai trouvé le tome 2 vraiment moyen et j'avais des angoisses en commençant le tome 3, celles de le trouver aussi ennuyeux que le deuxième tome. Heureusement ce ne fut pas le cas, j'ai beaucoup aimé cette dernière aventure de Tris et Quatre/Tobias.

Nous retrouvons donc nos personnages après qu'ils se soient échappés et nous les suivons dans leurs nouvelles aventures et mésaventures.
De nouvelles rencontres vont être capitales pour la suite de leur existence.

Pour moi ce tome est meilleur que le précèdent car il y a plus de rythme, plus d'actions et qu'il fait intervenir également Tobias dans la narration. Au lieu de voir l'histoire par le simple récit de Tris nous avons également le point de vue de Quatre et ceci apporte vraiment quelque chose de neuf.

L'intrigue est bien menée, il y a des moments intenses; peu de longueurs  mais aussi des rebondissements époustouflants et la fin en est un de ceux qui sont absolument terribles. J'ai lu ces mots en me répétant que ce n'était pas possible tout simplement.
C'est un final grandiose auquel on ne s'attend vraiment pas mais qui se révèle logique quand on y réfléchit.


En conclusion, cette trilogie fut agréable à lire sans en faire une lecture exceptionnelle. Beaucoup d'atouts mais aussi pas mal de défaut, en même temps l'auteure est jeune, ça laisse beaucoup d'espoir pour sa carrière.





La Patience du Diable - Maxime Chattam


Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ? Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse… Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur. 
Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maîtrise glaçante, sème plus que jamais le doute

Editions Pocket (Thriller)
Publié en 2015
572 pages
A propos de l'auteur : ici


Alors là voilà un roman qui m'a vraiment fait flippé un maximum car même s'il a été écrit avant on ne peut pas ne pas faire le rapprochement avec les circonstances actuelles où la peur s'est installée suite aux divers attentats qui ont endeuillés la France.

Ce roman fait suite à la Conjuration primitive que j'avais adoré et si les deux opus peuvent se lire indépendamment l'un de l'autre, je pense qu'il vaut mieux commencer par le premier ne serait-ce que pour voir l'évolution des personnages car nous retrouvons bien sur Ludivine Vancker  et d'autres personnages dans cette nouvelle enquête.
Si l'intrigue et les rebondissements sont toujours légion, les personnages gagnent en épaisseur et en évolution par rapport au roman la Conjuration primitive.

Ludivine reste ce personnage à la fois sombre et tourmenté qui semble évoluer tout en force mais c'est pour mieux cacher ses failles.
Scènes apocalyptiques que l’on n’a aucune peine à imaginer tellement l'auteur sait nous retranscrire le visuel et même les odeurs, les sensations et les bruits. Âmes trop sensibles s'abstenir car c'est du très difficile à lire quelque fois.

Ecriture toujours aussi percutante et histoire à rebondissements spectaculaires avec un final que je n'avais pas deviné, c'est un excellent nouveau roman de l'auteur.
J'espère que nous aurons le bonheur de retrouver Ludivine dans d'autres enquêtes.


En tous les cas je suis définitivement fan de Maxime Chattam.




La nuit recommencée - Leopoldo Brizuela



Avoir à la fois envie et peur de savoir. Désirer comprendre et être, d'avance, terrifié à cette seule idée. Tel est le conflit qui hante ce roman de Leopoldo Brizuela sur le Mal argentin des années de dictature et sa persistance jusqu'à ce jour. 
Une nuit de 2010, l'écrivain Leonardo Bàzan est témoin d'une effraction au domicile de ses voisins. Il ne s'agit pas d'un simple cambriolage mais d'une opération montée par une bande organisée escortée par une voiture de police : voilà qui réveille en lui le souvenir d'une intrusion similaire, dans la même maison, en 1976. Une intervention dont il a été non seulement le témoin mais aussi, en quelque sorte, le protagoniste, comme ses parents. 
Leonardo se trouve alors confronté à une vérité insupportable qu'il ne pourra se révéler à lui-même qu'en essayant de l'écrire. Et en acceptant de plonger au cœur des ténèbres.
La nuit recommencée est une enquête abyssale qui conduit le lecteur à se poser les mêmes questions que le narrateur : comment réagissons-nous lorsque l'autre est en danger et jusqu'où avons-nous conscience de notre propre lâcheté ?

Editions Seuil
284 pages
Publié en 2014
Traduit par Gabriel Laculli
A propos de l'auteur : ici




Le mal Argentin, les années de  dictature c'est tout cela qui sert de base à ce roman. L'histoire nous est racontée par un écrivain qui 30 ans plus tard, vit un événement, le cambriolage de la maison de ses voisins, qui va le replonger dans ses années noires où une même scène s'est produite, l'irruption dans une famille juive en pleine nuit et l'enlèvement d'une jeune fille. A trente années d'écart c'est le même scénario et lui-même qui bien que présent ne fait rien pour s'interposer.
A sa lâcheté actuelle, il rajoute celle de son enfance quand il a assisté à l'enlèvement sans rien dire, et même en se mettant au piano pour jouer Bach.
Ces deux événements vont donc tourner en boucle dans son esprit, il va revivre d'une façon intense cette nuit d'il y a 30 ans, remettre en question les choix et attitudes de son père  et tout cela va le déstabiliser complètement.
Et la question reste quelle est la frontière entre courage et lâcheté. Est-elle vraiment aussi facile à définir.

Ce roman aurait pu être extraordinaire par le sujet et les questionnements qu'il véhicule mais je n'ai pas accroché du tout au style de l'auteur que j'ai trouvé manquant totalement de rythme et absolument peu accrocheur
.
De même j'ai été bien souvent totalement perdue entre le passé et le présent.
La psychologie des personnages est par contre très bien rendue  et c'est vraiment le point fort de ce roman.


Pour conclure, un roman que j'aurais aimé apprécier davantage mais qui peut trouver largement son public.



L'elixir d'amour de Eric Emmanuel Schmitt



« L’amour relève-t-il d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Yseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d’aimer ? » Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Par lettres, tout en évoquant les blessures du passé et en s’avouant leurs nouvelles aventures, ils se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ? 
  
Editions Le Livre de Poche
160 pages 
Publié le 6 Janvier 2016
A propos de l'auteur : ici


J'adore cet auteur, tout le monde le sait (enfin ceux qui me suivent faut pas rêver non plus) et j'ai profité du Challenge Défi Lecture 2016, rubrique « un roman épistolaire » pour lire cette courte mais intense histoire.
Adam et Louise sont un ancien couple qui a rompu et mis de la distance entre eux mais ils persistent à vouloir maintenir une relation amicale qu'ils nourrissent grâce à une correspondance.
Dans ces lettres ils se racontent leur nouvelle vie, leurs amours passés ou présents et ne peuvent s’empêcher de s'asticoter l'un l'autre en se lançant des défis.
Les lettres passent et c'est un vrai plaisir de suivre les échanges entre nos deux personnages. C'est à la fois tendre, drôle, émouvant et même parfois grinçant.
Livre sur l’amour, sur la précarité de celui-ci et sur ce qu'il reste du sentiment amoureux quand on se sépare parce qu'on ne s'aime plus.
Éric Emmanuel Schmitt sait parler d'amour et il en parle délicieusement bien.
De plus ce roman bénéficie d'une chute absolument bluffante, je ne l'ai vraiment pas vue venir et ce fut comme la cerise sur le gâteau.


Foncez si vous ne connaissez pas l'auteur mais aussi si vous le connaissez ce petit roman se lit très facilement et très vite





jeudi 15 septembre 2016

Crans-Montana - Monica Sabolo




Dans les années 60, à Crans-Montana, une station de ski suisse, des garçons observent, de loin, trois jeunes filles qui les fascinent : les trois C Chris, Charlie et Claudia. Elles forment une entité parfaite, une sorte de constellation. Claudia, cheveux blonds, hanches menues, sourire enjôleur. Chris, boucles brunes, peau mate, ongles longs comme des griffes. Charlie, cheveux noirs, petits seins, longues jambes. 
Pour ces garçons elles sont un rêve impossible. Pendant les vacances d'été ou d'hiver, sur les pistes, à la piscine ou dans les night-clubs ils les regardent, sans jamais les aborder. Les années passent. Leur souvenir les poursuivra, comme un amour fantôme. Les voix des garçons, puis des filles déroulent les destinées d'une jeunesse, dorée en apparence, mais qui porte les secrets, les fautes et l'indifférence des générations précédentes. 
Durant près de trente ans, tous tenteront de toucher du doigt quelque chose de plus grand, l'amour, la vérité, ou simplement le sentiment d'exister. Mais des espoirs romantiques de l'adolescence à l'opulence glacée des années fric, la vie glisse entre leurs doigts.
Editions JC Lattés
246 pages 
Publié le 26 Août 2015
A propos de l'auteur : ici


Monica Sabolo a reçu le prix de Flore pour son précèdent roman " Tout cela n'a rien à voir avec moi".
Ce roman ci était proposé en livre voyageur sur Lecteurs.com et je me suis dit pourquoi pas, une nouvelle auteure à découvrir et un sujet qui semble intéressant ça peut le faire.
Et bien malheureusement je n'ai pas accroché à cette histoire, je l'ai lue jusqu'au bout sans avoir envie d'abandonner mais ça ne m'a pas passionnée du tout cette histoire de jeunesse dorée des années 60.

Nous sommes à Crans Montana une station huppée suisse, un peu l'équivalent du Courchevel français.
Des jeunes gens issus de la bourgeoisie se croisent et c'est ces rencontres et les réflexions qui en découlent que nous propose l'auteur et ceci sur une trentaine d’années
C'est bien écrit d'une écriture fluide et entrainante mais je n'ai pas réussi à m'intéresser plus que ça à la vie de ces gosses de riches.
Aucune empathie pour les personnages et même si la thématique était intéressante, je n'ai pas réussi à éprouver la moindre émotion dans et pour cette histoire.
Je l'ai lue mais sans jamais réussir à m'imprégner des personnages ou de l'intrigue.
En résumé c'est un roman qui aurait dû être passionnant ou au moins intéressant, qui a une belle écriture mais qui pour moi, manque de souffle et d'étincelle pour devenir prenant.


Peut-être retenter l’aventure avec un autre roman de cette auteure pour ne pas rester sur une déception