mardi 30 août 2016

Tout est sous contrôle - Hugh Laurie




On peut avoir un caractère de chien, un sens de la répartie assassin, mais rester, même malgré soi, un mec bien. Hugh Laurie, formidable interprète du Dr. House, a largement su le prouver sur le petit écran, il récidive avec ce thriller palpitant dont le héros, Thomas Lang est un ancien militaire d'élite qui, hormis sa Kawasaki ZZR1100, n'a pas grand-chose à perdre. Aussi, lorsqu'on lui propose 100 000 dollars pour tuer Mr. Woolf, un riche homme d'affaire londonien, Thomas ne se contente pas de refuser poliment, mais pousse l'indécence jusqu'à essayer de prévenir la future victime du complot qui se trame contre lui. Une bonne intention ? L'enfer en est pavé. On retrouve dans ce thriller aussi prenant qu'un livre de Robert Ludlum, aussi décapant qu'un épisode de Dr. House, le mauvais esprit salvateur de Hugh Laurie, au service d'une intrigue passionnante et d'un personnage qu'on n'oubliera pas de sitôt.

Editions Points
Publié en 2010
425 pages
A propos de l'auteur : ici


Moi qui étais complètement fan du docteur House, je n'avais encore jamais lu ce roman écrit par l'acteur-auteur Hugh Laurie. J'ai donc profité du challenge Défi lecture 2016, sur la rubrique, "un livre qu'un personne de vos amis ou entourage n'a pas aimé "pour le lire et je dois dire que je rejoins l'avis de mes camarades blogueurs et Readers, c'est moyen, vraiment moyen.

A part un humour assez ravageur par moment, il ne se passe pas grand-chose dans ce roman. L'enquête policière est limite accessoire et surtout bien souvent invraisemblable ou tirée par les cheveux, les personnages sont assez insignifiants et l'écriture ou la traduction pas vraiment enthousiasmantes.

Ce n'est pas complètement mauvais en soi, mais ce n'est pas non plus transcendant, on rigole bien à certaines expressions et situations mais sinon pour le reste c'est vraiment banal et pas accrocheur du tout


Bon je ne me jetterai surement pas sur son prochain livre mais au vu du succès rencontré par ce roman, je ne pense pas que l'auteur aura besoin de moi.



2 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord avec toi, un roman très moyen, dont je ne me souviens quasiment pas au delà de la déception qu'il avait suscité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est ça il est aussi vite lu qu'oublié.

      Supprimer