samedi 31 août 2013

Glacé - Bernard Minier




Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ? Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l’extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !



Editions Pocket
Publié en 2012
725 pages
A propos de l'auteur : ici




J'ai enfin lu ce roman qui me faisait de l’œil depuis un bon moment. A force de lire des avis positifs voire dithyrambiques sur ce livre, on se dit qu'on ne peut pas passer à côté d'une histoire qui semble absolument passionnante.... et le pire c'est qu'elle l'est vraiment.

En effet le roman commence déjà très fort, l'assassinat d'un cheval de course appartenant à Eric Lombard et surtout le lieu où est retrouvé son cadavre, sont les prémices à des crimes tous plus odieux les uns que les autres....mais quel peut est le lien entre ces meurtres? Le commandant Servaz va devoir démêler les fils d'une histoire pas ordinaire du tout.

Il y a une atmosphère terriblement stressante, oppressante et angoissante dans ce roman, les descriptions des lieux (la montagne pyrénéenne  , le contexte( clinique psychiatrique),et même les personnages un peu troubles, tout cela concoure à nous donner un roman vraiment prenant et passionnant qu'on ne lâche pas facilement.


En prime c'est un roman que peuvent lire même les personnes qui ne supportent pas les descriptions trop glauques ou gore car dans cette histoire les meurtres s’enchaînent mais il n'y a pas de complaisance dans les descriptions des crimes, on est vraiment dans le psychologique et je trouve que c'est finalement beaucoup plus stressant que les effusions de sang et d'actes barbares.

j'ai aimé l'écriture nerveuse et vive, les personnages puissants et attachants et donc j'ai hâte de me plonger dans "le Cercle" pour retrouver Servaz dans une nouvelle enquête..




Challenge

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Excellent effectivement...j'ai hâte de me procurer le Cercle

      Supprimer
  2. Bonjour Delcyfaro, un excellent moment de lecture avec un suspense haletant, pour un premier roman, chapeau! Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui trés oppressant et un suspense trés bien mené... vivement que le Cercle sorte en poche..

      Supprimer