mardi 3 mars 2015

Sombre dimanche - Alice Zeniter



Les Mandy habitent de génération en génération la même maison en bois posée au bord des rails près de la gare Nyugati à Budapest. Le jeune Imre grandit dans un univers mélancolique de non-dits et de secrets où Staline est toujours tenu pour responsable des malheurs de la famille. Même après l'effondrement de l'URSS, qui fait entrer dans la vie d'Imre les sex-shops, une jeune Allemande et une certaine idée de l'Ouest et d'un bonheur qui n'est pas pour lui.
Roman à la poétique singulière, tout en dégradés de lumière et de nostalgie, Sombre dimanche confirme le talent d'Alice Zeniter, révélée par Jusque dans nos bras.


Editions Le Livre de Poche
264 pages 
Publié le  4 Février 2015
A propos de l'auteur : ici


Deuxième mois pour les sélections du prix du livre de poche et de nouveau trois romans proposés.
Sombre dimanche fait partie de cette sélection et je ne vais pas le cacher plus longtemps, j'ai abandonné cette lecture dans laquelle je me suis ennuyée à périr.
La quatrième de couverture semblait présenter une histoire intéressante, ce roman a obtenu plusieurs prix ce qui augurait une lecture agréable mais hélas pour moi ça ne l'a pas fait du tout.
Après 100 pages lues, j'ai jeté l'éponge car je ne voyais toujours pas où l'auteure voulait nous emmener, je n'avais toujours pas compris la finalité de l'histoire, toujours pas de secrets familiaux,  qui doivent arrivés bien plus tard surement, des personnages fades et sans intérêt auxquels je n'ai pas accroché du tout et un ennui tel que je n'ai pas pu continuer cette lecture.
L'écriture en revanche est belle mais n'a pas suffi à me faire trouver un intérêt à cette histoire et donc c'est un roman que je classe dans les flops pour cette année 2015.
 2015 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire