mardi 11 février 2020

Le consentement - Vanessa Springora



Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin « impérieux » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
« Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.

Editions Grasset
237 pages 
Format : ePub 
Publié le 2 Janvier 2020
A propos de l'auteur : ici


Impossible de ne pas avoir entendu parler de ce livre dans lequel l'auteure relate la relation amoureuse qu'elle a eu, alors qu'elle avait 14 ans avec un écrivain connu et reconnu qu'elle ne nomme pas mais qui apparaît avec les initiales GM . 
Cet écrivain c'est Gabriel Matzneff dont la réputation sulfureuse semble au départ de leur histoire être un moteur puissant d'attraction.
V est une très jeune fille (comme les aime G.M) un peu solitaire, très jolie, qui se réfugie dans les livres pour échapper à une solitude trop intense et à l’absence d’un père suite au divorce de ses parents. 
Lors d'un dîner elle rencontre cet auteur, qui manifeste très vite un vif intérêt pour elle.
Flattée d'être ainsi repérée par cette homme beaucoup plus âgé qu'elle et qui la poursuit de ses avances, lui envoyant des lettres, elle succombe et tombe corps et âme dans ses filets.

La différence d’âge ne la gêne pas, les interventions de la brigade des mineurs au lieu de l'effrayer la pousse encore davantage dans les bras et le lit de cet auteur charismatique qui lui dit n'aimer qu'elle.

Elle découvrira ensuite qu'elle n'est pas la seule adolescente à s'afficher à son bras, qu'il pratique le tourisme sexuel dans ces pays où les adolescent-e-s vulnérables vendent leur corps pour de l'argent.
Elle se rendra compte également qu'il la détruit en l'éloignant de ses proches, qu'il lui ment et qu'elle n'est qu'un joli et jeune jouet à ses yeux.

Elle partira mais son calvaire ne sera pas fini, elle sera jetée en pâture aux lecteurs de l'auteur dans ses romans.
Elle grandira avec cette blessure, se reconstruira difficilement et ce roman est l'un des moyens qu'elle a choisi pour révéler comment cet homme adulé et couvert par le pouvoir et les médias est simplement un pédophile, pervers et harceleur.
Ce n'est pas vraiment le style de lecture que je lis d'habitude mais j'ai eu envie de découvrir l'histoire de cette femme dont l'adolescence a été brisée par cet homme qui a abusé de sa naïveté et de son amour.

C'est très pudiquement raconté et c'est ce qui fait la force de ce roman, il n'y a pas de surenchère de détails scabreux. Tout est dans la retenue mais avec beaucoup de force et c'est encore plus puissant car cela en devient encore davantage écœurant par cette pédophilie avouée sans complexe et cet homme juste immonde.

Je suis complètement tombée sous le  charme de la plume de Vanessa Springora et je ne peux qu'admirer la force et le courage qu'il lui a fallu pour échapper à ce prédateur qui a tout fait pour l'isoler et la détruire mais aussi pour le dénoncer, lui qui ne s'est jamais caché d'aimer les adolescent-e-s et qui a été totalement couvert par les médias et les autorités.

Une histoire poignante qu'il faut lire car malheureusement ce type de pervers dégoûtant et vomitif existe toujours et que nul n'est à l'abri d'en rencontrer sur sa route.

Merci infiniment aux Editions Grasset et à NetGalley pour cette lecture passionnante et bouleversante.

 #Leconsentement #NetGalleyFrance






Aucun commentaire:

Publier un commentaire