mardi 15 octobre 2013

L'exquise nouvelle, tome 3 : Les aventures du Concierge masqué - Collectif




Pour finir la trilogie de l’Exquise Nouvelle, il nous fallait boucler une boucle entamée il y a deux ans. Mais attention, pas du bouclage à la sauvette ! Pas une saison 3 mesquine du bout du clavier. Non, du feu d’artifice, de l’apothéose carminaburanesque à la Robert Hossein !

Quelle plus belle symbolique, dès lors, que de concevoir une ultime saison reprenant ce qui avait fait le succès des deux premières ? Petit retour en arrière : été 2011, la toute première Exquise Nouvelle réactualisait le principe du cadavre exquis à la sauce Facebook. Bilan : une nouvelle complètement déjantée écrite à quatre-vingts mains et une gigantesque poilade. Un an plus tard, saison 2, à la mode oulipienne cette fois-ci, façon Exercices de style du père Queneau : une même scène de départ imposée à tous les auteurs, et vogue la galère, chacun y va de son interprétation et de son univers.

Et la saison 3, alors ? Eh bien la saison 3 a réussi le défi de mixer le cadavre exquis et l’exercice de style ! Rien que ça ! Un thème imposé aux quarante-huit participants, en trois mots : Le Concierge Masqué ! Rien de plus. Ensuite, les participants se retrouvent répartis en seize trinômes, chaque membre écrivant successivement la tête, le corps et les pieds de la nouvelle. Un peu le principe des "Mix and Match", vous voyez ? Ces livres aux parties interchangeables.

Petit détail amusant : aucun auteur ne sait avec qui il a travaillé, ni ce qu’il est advenu de sa contribution. Silence radio complet des organisateurs. Comme depuis le début de l’exquise aventure, la philosophie ayant toujours été de mêler plumes confirmées avec duvets débutants, certains risquent de syncoper en découvrant de quel collègue ils ont pris la suite. Ou vice-versa.

Alors, prêts à entrer dans la farandole du Concierge Masqué ? Quelque chose nous dit qu’il n’en finit plus de grimper et descendre les escaliers pour remettre en ordre toutes les parties de ce gigantesque puzzle.



Editions l'Exquise 
Publié en 2013
245 pages
A propos des créateurs : ici


Vent de folie dans l'édition avec les différentes saisons de l'exquise nouvelle.
Première édition , le cadavre exquis ramené aux conditions drastiques des statuts Facebook
Deuxième édition, les exercices de style avec un même sujet et des interprétations diverses et variées.
Et enfin la troisième édition (la dernière semble t'il)qui mêle les deux premières saisons: cadavre exquis et exercice de style.

A chaque fois une pléiade d'auteurs nous offre sa vision du sujet imposé et à chaque fois ça donne lieu à des monuments d'anthologie tant par l'imagination que par l'humour.
Dans cette saison la seule condition est de composer avec l'expression "Concierge masqué" et un trinôme d'auteurs (qui ignorent avec qui ils sont mixés) vont écrire une histoire, l'un écrira le début, l'autre le milieu et le dernier terminera l'histoire. 48 auteurs au total .. un beau défi.

A savoir que le concierge masqué existe vraiment, qu'il nous offre un excellent blog avec de très bonnes interviews d'auteurs : vous trouverez le blog : ici 

Ce roman se déguste petit à petit, les différentes contributions nous offre de grands moments d'humour. Sur certaines "nouvelles" c'est un peu le "foutoir" mais toujours il reste l'esprit "délire absolu", on sent que les auteurs se sont beaucoup amusés.

De plus , comme dans les deux précédentes éditions, les droits d'auteurs sont reversés à une association, dans celle ci c'est l'APC (Association desPancréatites Chroniques Héréditaires) qui en sera la bénéficiaire.

Je conseillerais de ne pas lire toutes les nouvelles d'un seul coup mais de les savourer petit à petit... un roman à lire, reposer, reprendre pour vraiment découvrir toutes les pépites qui sont regroupées dans cette troisième édition.

Et pour finir, la préface est dédicacée par Maud Tabachnick... excusez du peu.

Merci aux EXquiMen pour la création et à tous les auteurs connus, reconnus ou en devenir pour ces 3 saisons qui m'ont enchantée.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire