jeudi 14 février 2019

Einstein, le sexe et moi - Olivier Liron




"De l'usure. Des questions. Des matins sans lumière. Des journées qui s'empilent comme des mauvais Lego. Nos yeux se rapprochent du sol. Parfois nos bouches restent closes et le silence court comme une petite lame de rasoir sur la langue que nous inventions. Nous en perdons l'usage, jusqu'au lendemain, quand un nouveau soleil grimpe encore sur les troncs. On se mouche. On s'embrasse. II fait trop froid pour ne pas mettre un pantalon. La course recommence. Le bébé pleure. Il est bientôt sept heures. Tu me souris lorsqu'il te mord la joue. Tu me fais un café. Mes yeux demandent pardon. C'est lundi et on s'aime. Demain c'est septembre. Le temps nous marche dessus. Sous ses semelles une nouvelle semaine."

Editions Alma
280 pages  
Publié le 6 Septembre 2018
A propos de l'auteur : ici


Honte à moi qui n'avait jamais entendu parler de ce roman ni de cet auteur avant le Prix des Blogueurs 2018.
En effet il a remporté ce prix décerné par des blogueurs ce qui m'a donné envie de le découvrir.
Je ne connaissais pas Olivier Liron non plus car je ne regarde jamais Questions pour un champion mais j'imagine aisément que les fidèles téléspectateurs de cette émission doivent se souvenir de lui.
Dans Einstein, le sexe et moi, Olivier Liron nous raconte sa participation à l'émission Question pour un champion, alors qu'il avait 25 ans. Après 3 victoires, il est invité par Julien Lepers à participer au Questions pour un super champion dans lequel s'affrontent les pluri-vainqueurs.
C'est l'occasion pour l'auteur de nous révéler les coulisses de l'émission, les moments passés avec le présentateur et surtout de nous emporter avec lui dans ses difficultés liées à sa différence. En effet l'auteur nous le dit d'emblée il est autiste Asperger et donc pas malade mais différent.
Il nous relate aussi son enfance, son adolescence et les difficultés qu'il rencontre dans ses relations avec les autres.
Son intelligence supérieure lui permet de retenir énormément de choses et  de ne pas être démuni lors des questions posées par Julien Lepers. C'est grâce à sa mémoire terriblement efficace et développée qu'il parviendra à remporter cette finale.

Bourré d'humour ce roman se déguste à petites bouchées, c'est délicieux, c'est émouvant et c'est passionnant.
On est à la fois ému par cet enfant, puis cet adolescent et enfin cet homme qui n'arrive pas à se sentir socialement intégré et amusé par les réflexions très drôles qui lui viennent de moments où justement il n'est pas en phase avec les autres.
C'est un roman simple, écrit avec le cœur et que tout le monde devrait découvrir pour réaliser combien la différence d'un autiste peut être enrichissante pour chacun.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire