mardi 3 juillet 2018

La femme à droite sur la photo - Valentin Musso



Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement? Meurtre? Disparition volontaire? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue.

1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante.

En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.

Editions Points (Thriller)
504 pages 
Publié le 7 Juin 2018
A propos de l’auteur :ici


Nouvelle lecture d'un roman de Valentin Musso et un bon moment passé avec cette histoire de disparition jamais résolue.

L'auteur nous transporte en Amérique, à la fois dans les années 90 mais aussi dans celle des années 50.
David Badina, un scénariste en panne d'inspiration est contacté par Wallace Harris, un célébrissime metteur en scène. Celui-ci lui demande d'écrire un scénario pour son prochain film qui sera surement le dernier.
Si les deux hommes ne se sont jamais rencontrés, il n'en demeure pas moins, qu'un lien les unit. Wallace est le metteur en scène du film dans lequel la mère de David tenait le rôle principal et qu'elle n'a jamais pu finir car elle a disparu du jour au lendemain sans que jamais on n'ait pu savoir pour quelles raisons elle avait disparu.

David décide d'enquêter sur cette disparition et rouvre donc l'enquête, un peu à la manière d'un Cold Case.
De découvertes en secrets, la résolution de cette disparition risque de changer totalement sa propre vie.

Ce roman est un peu long à démarrer mais ensuite cela devient vraiment passionnant. L'évocation des années 50/60 du cinéma Hollywoodien est très bien menée et cela remet en mémoire certains acteurs qui furent des vraies vedettes à l'époque.
La narration qui alterne les périodes récentes et l'année 1959 donne un vrai rythme au roman qui parvient à nous toucher et à nous émouvoir.

L'écriture est fluide et prenante, elle nous emporte complétement à la suite des divers personnages (il y en a pas mal d'ailleurs).

En résumé, si le début est un peu lent, la suite nous embarque totalement et on se prend vraiment de passion pour les personnages et on espère que la disparition d’Elizabeth Badina va finir par être expliquée.

Merci aux Editions Points et à Babelio pour cette lecture bien intéressante.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire